mardi 3 avril 2018

Lifting du visage et lipofilling : quand choisir et quand combiner les deux traitements

Le rajeunissement du visage constitue une grande partie de la demande de chirurgie esthétique. Quelle intervention, entre le lifting et le lipofilling du visage, est la plus adaptée pour traiter les signes de vieillissement du visage ? Le Dr Balti précise que la réponse à cette question dépend de la demande du patient, de l'état des différentes structures de son visage et de son état de santé général. Les patients qui présentent des signes plus avancés de vieillissement du visage ont généralement besoin d'un lifting du visage. Le lipofilling du visage (ou transfert de graisse), peut être pratiqué en combinaison avec le lifting dans de nombreux cas pour apporter du volume dans les zones creusées et rajeunir le visage davantage.

Le lipofilling du visage seul peut suffire dans les cas de signes de vieillissement moins prononcés

Le procédé de lipofilling consiste à prélever de la graisse dans certaines zones du corps, souvent au niveau de l'abdomen ou des cuisses, puis à la préparer pour la ré-injecter en petites quantités dans certaines zones du visage. Ces injections peuvent être effectuées dans le tiers moyen du visage pour restaurer le volume des pommettes. Cela permet d'estomper de manière subtile les sillons nasogéniens grâce à un effet secondaire 'rehaussant'. La graisse prélevée peut aussi être injectée directement pour combler les rides, notamment les rides de la marionnette, mais aussi autour des yeux (dans la région péri-orbitaire) pour diminuer la proéminence de ce que l'on apelle communément la 'vallée des larmes', une dépression en forme d'arc de cercle qui se forme entre le nez et les pommettes.

Le lipofilling peut éventuellement être une option pour ceux qui ne peuvent pas bénéficier d'un lifting du visage

Le tabagisme peut compromettre l'approvisionnement sanguin de la peau au niveau des sites d'incision du lifting et mener à la nécrose de la peau. En revanche, le lipofilling est une intervention moins invasive que le lifting. Le transfert de graisse est moins exigeant en termes d'afflux sanguin que le lifting pour la réussite de l'opération, il est toutefois recommandé d'arrêter de fumer pendant environ un mois avant et après l'intervention pour réduire le risque de complication postopératoire. Le tabagisme diminue le taux de 'prise' des cellules transférées, ce qui veut dire qu'elles seront moins nombreuses à survivre suite au traitement. Pour les patients qui présentent des pathologies contre-indiquant le lifting du visage, le lipofilling peut être une option alternative. Le lipofilling est en effet plus court, l'anesthésie générale est moins longue et les suites opératoires plus courtes. Les cicatrices sont par ailleurs minimes. Il est important pour les patients de garder en tête les limites du lipofilling, celui-ci reste toutefois une alternative à une chirurgie plus invasive.

Lifting du visage en Tunisie

Combiner les deux traitements

Les patients qui consultent pour un lifting du visage peuvent éventuellement aussi bénéficier d'un transfert de graisse pour combiner les effets des deux interventions. Le lifting du visage réduira l'excédent de peau et remettra en tension la couche musculaire du visage tandis que le lipofilling restaurera le volume perdu à certains endroits pour un effet rajeunissant.

0 commentaires: