jeudi 29 mars 2018

Implants dentaires : qui peut en bénéficier et quand la greffe osseuse est-elle nécessaire ?

implants dentaires
Implants dentaires en Tunisie
Il peut être difficile d'être à l'aise et de sourire lorsqu'une dent manque à la dentition. La peur des douleurs à la gencive lors des repas est également toujours présente. Si c'est votre cas, sachez que vous n'avez pas à en souffrir éternellement. L'implantation dentaire consiste à remplacer la racine de la dent par un implant artificiel puis à y attacher une dent artificielle, c'est une intervention offrant une solution à long-terme pour retrouver votre dentition d'origine. Les implants vous permettront non seulement de manger vos repas favoris, mais aussi de retrouver confiance en votre sourire.

Pourquoi avoir recours aux implants dentaires ?

En plus des méfaits des dents manquantes sur la santé bucco-dentaire, elles peuvent aussi causer un certain embarras chez les personnes concernées. Par ailleurs, la perte des dents et la perte osseuse participent à l'affaissement du visage, ce qui accentue les signes de vieillissement. D'autres ont du mal à sourire à cause de cela et il peut devenir plus difficile de mâcher voire même de parler. Ces difficultés impactent, à terme, la qualité de vie, mais les implants dentaires offrent une solution durable pour vous éviter d'avoir à faire des compromis.

Les candidats idéals à l'implantation dentaire

implants dentaires
Implant dentaire
Les patients ayant le taux de réussite le plus fort pour les implants dentaires sont ceux à qui il manque une ou plusieurs dents mais qui disposent encore d'une structure osseuse et d'une gencive en bonne santé, permettant s'assurer la stabilité des implants à long-terme. Si vous avez perdu une dent, il est possible que les dents voisines se soient décalées. Tout degré de perte osseuse peut nécessiter une greffe osseuse, ce qui allongera la durée du traitement.

Certains patients ne sont pas de bons candidats à l'implantation dentaire. Si vous grincez des dents la nuit par exemple, les implants ne sont peut-être pas le bon choix car cette habitude use les dents, il en sera donc de même pour les implants qui vont défaillir. Certaines pathologies, en particulier celles qui compromettent le système immunitaire, contre-indiquent également l'implantation dentaire. Les maladies des tissus conjonctifs et les maladies auto-immunes peuvent en effet perturber la guérison de la gencive opérée, ce qui impacte l'ostéo-intégration (intégration de l'implant dentaire par l'os de la mâchoire).

Qu'en est-il de la greffe osseuse ?

Un apport osseux est parfois requis pour assurer la 'prise' de l'implant dans l'os de la mâchoire. Si le tissu osseux présent est trop faible ou en trop petite quantité, le chirurgien recommandera une greffe osseuse au préalable. Cela permet de fournir une fondation plus solide pour l'implant afin qu'il puisse supporter la pression et la force de la bouche contre l'os.

Il existe deux approches de la greffe osseuse pré-implantation. La première consiste à prélever de l'os à un endroit du corps pour le transplanter à la mâchoire et faciliter la croissance osseuse, chose qui peut prendre plusieurs mois. L'autre option consiste à placer un tissu osseux artificiel à l'endroit ciblé.
Si une greffe osseuse mineure est requise, cela peut être effectué en même temps que la mise en place de l'implant dentaire. Si vous présentez un certain degré de perte osseuse au niveau de la mâchoire supérieure (causée par la perte d'un ou de plusieurs dents), votre chirurgien recommandera éventuellement l'ajout de tissus osseux autour des molaires et pré-molaires.

0 commentaires: