mardi 16 mai 2017

Botox à la vingtaine : est-ce trop tôt ?

Toutes les personnes âgées de plus de 45 ans confirmeront que conserver une peau jeune est une dure bataille. Il est d'ailleurs prouvé que dès l'âge de 25 ans, le nombre de protéines structurelles de la peau (le collagène qui maintient la peau ferme et l'élastine qui lui donne son élasticité) commence à diminuer. Notre peau s'amincit et s'assèche avec le temps, même les personnes ayant un formidable héritage génétique verront tôt ou tard des rides apparaître et des rondeurs disparaître au niveau de leur visage.

Adopter un style de vie sain est la meilleure manière de préserver sa peau, les produits anti-vieillissement et les interventions esthétiques sont également le choix d'hommes et des femmes de tout âge. La question est de savoir : quels traitements recommander à des patients de la vingtaine ou de la trentaine ?

Faut-il attendre que les rides se forment pour un traitement anti-vieillissement ?

L'entretien est toujours plus simple que la correction. La peau endommagée par le soleil n'est pas facile à corriger, c'est aussi le cas d'une peau âgée qui va nécessiter des traitements de plus en plus invasifs avec le temps : injections de Botox, produits de comblement, surfaçage laser et lifting du visage. À l'âge de la vingtaine, incorporer les soins du visage et les traitements légers de la peau tels que les peelings et la micro-dermabrasion tout en utilisant des produits cosmétiques de qualité est la meilleure manière de combattre les signes de vieillissement. Lorsque les dégâts du soleil sont importants, la peau est d'autant plus marquée par les rides et amincie, il devient alors difficile d'effacer ces dégâts. Bien qu'il soit impossible de rectifier le code génétique, il est possible de protéger la peau des dégâts des rayons UV et d'éviter le tabagisme.

Est-ce que l'utilisation répétée de produits anti-vieillissement offre les mêmes résultats ou est-ce que leur rendement est décroissant ?

Les vitamines, l'alimentation saine et le sport ne cessent jamais d'être 'bon' pour nous tous. Le mieux est donc d'entretenir régulièrement la peau avec les bons produits, qui s'adaptent à des besoins précis et aux différentes périodes de la journée.

Est-ce que les neuro-modulateurs peuvent s'avérer efficaces pour un patient de la vingtaine ?

Pour des patients de la fin de la vingtaine, le Botox peut être utilisé dans un but préventif si des ridules sont apparentes. Si le patient fronce souvent les sourcils par exemple, le Botox va diminuer la fréquence de ce mouvement et ainsi empêcher les rides d'apparaître plus tard. Il ne faut pas traiter un patient qui n'en a pas besoin, cependant la fin de la vingtaine est un moment judicieux pour des traitements anti-vieillissement non-invasifs.

0 commentaires: