mardi 18 octobre 2016

Belles jambes : Traitement des varices au laser

Les artères transportent le sang du cœur vers les extrémités du corps. Les veines quant à elles contiennent des valves unidirectionnelles et ramènent le sang vers le cœur. Lorsque les veines sont obstruées, ou lorsqu'elles subissent une pression prolongée, les valves s'étirent et ne se ferment plus correctement. Cela permet à du sang de redescendre le long de la veine vers les pieds. Les veines des pieds situées près de la surface de la peau s'élargissent alors et deviennent apparentes, elles sont communément appelées varices et sont souvent accompagnées de varicosités (veines apparentes plus petites mais tout aussi visibles par leur couleur bleu-violacé).

En quoi consiste le traitement ?

Ce procédé est une méthode moderne permettant de faire disparaître les varices. L'énergie du laser est utilisée pour chauffer la veine concernée et la détruire.

Geste chirurgical

Un tube très fin (cathéter) est passé sous la peau près du genou puis à travers la veine à traiter. Le cathéter est ensuite rattaché à un laser qui chauffera son extrémité. La chaleur scelle alors les parois de la veine de manière à ce que le sang ne circule plus en son intérieur. L'opération peut être réalisée sous anesthésie locale.

En quoi le traitement au laser est-il différent de la chirurgie standard ?

L'opération chirurgicale standard nécessite généralement une incision au niveau de l'entrejambe pour permettre à un dispositif de retirer la veine problématique. Cela peut provoquer des ecchymoses et douleurs postopératoires relativement importantes. Le traitement laser permet d'éviter une incision dans l'aine en minimisant les traumas ainsi que les ecchymoses après l'intervention.
C'est pourquoi les patients peuvent rapidement reprendre leurs activités habituelles, ce qui n'est pas le cas avec une intervention standard.

Est-ce que tout le monde peut bénéficier du traitement laser ?

Non, certaines personnes qui présentent de larges veines enroulées ne peuvent pas bénéficier de ce traitement.

0 commentaires: