vendredi 9 septembre 2016

Les utilisations marginales de la liposuccion

Cette chirurgie est généralement employée par des patients ayant un poids stable désirant retirer des dépôts de graisse indésirables de zones spécifiques de leur corps. Il ne s’agit pas de traiter l’obésité, la liposuccion ne corrige par ailleurs pas la cellulite ou les vergetures. Les cellules de graisse sont retirées de manière permanente, toutefois si le patient ne s’engage pas à suivre un style de vie actif et sain par la suite, les cellules de graisse restante peuvent grossir et à terme poser le même problème à nouveau. La quantité de graisse pouvant être retirée sans danger est limitée.

Le but est généralement esthétique mais il existe certains cas où la liposuccion est indiquée du fait d’une pathologie.

Lymphœdème

Il s’agit d’une maladie chronique qui consiste en l’accumulation excessive de fluides (lymphe) dans les tissus causant un œdème (gonflement). L’œdème se forme généralement au niveau des bras ou des jambes. L’accumulation de fluides est trop rapide pour être drainée par le corps et la liposuccion est parfois utilisée dans le but de réduire les gonflements et les douleurs. Les médecins n’emploient la liposuccion que lorsque les symptômes du patient s’avèrent graves. Après l’opération, une gaine compressive doit être portée pendant quelques mois.

Gynécomastie

La graisse s’accumule parfois au niveau des seins chez l’homme. La liposuccion est dans ce cas utilisée pour réduire cet excès de graisse, réduisant ainsi la protrusion des seins chez des patients de la gente masculine.

Syndrome de lipodystrophie

Dans le cas de cette pathologie, la graisse s’accumule dans une partie du corps tandis qu’elle est perdue d’une autre. La liposuccion permet aux patients concernés d’équilibrer leur silhouette en obtenant une distribution de la graisse plus naturelle.  

Perte de poids importante après une chirurgie bariatrique


Si une personne atteinte d’obésité morbide perd au moins 40% de son indice de masse corporelle après une sleeve gastrique ou un bypass par exemple, les excès cutanés et amas graisseux subsistants sont souvent traités. La liposuccion est ici employée pour finaliser la silhouette d’après-amaigrissement. 

0 commentaires: