samedi 9 juillet 2016

Cernes et poches sous les yeux : des ennemis de longue date

Quelle est la meilleure manière de traiter les cernes sous les yeux ?

Il s’agit d’une question récurrente, et il y a plusieurs réponses. Dans la majorité des cas, le premier responsable de l’assombrissement du dessous des yeux n’est en réalité pas la peau, c’est la vascularisation qui se trouve juste en dessous.
L’aspect sombre de la peau s’explique par la manière dont la lumière est réfractée lorsqu’elle touche les vaisseaux sanguins profonds de la peau, c’est pourquoi il est souvent difficile de traiter la peau à l’aide de crèmes éclaircissantes et de peelings. Certains nouveaux lasers et dispositifs permettent d’aider à retendre la peau et réduire cet assombrissement (laser CO2 fractionné, thérapie ultrason ou radio fréquence). Dans les cas où c’est la peau qui présente cette couleur sombre sous les yeux, les crèmes éclaircissantes et le laser peuvent être efficaces. Si les vaisseaux sanguins superficiels contribuent à la décoloration, il est possible d’utiliser le laser pour cibler la vascularisation. Si l’apparence sombre se situe le long de la vallée des larmes, un produit de comblement est mieux indiqué. Cela permet d’obtenir une correction immédiate, par ailleurs ces produits jouissent d’un fort taux de satisfaction auprès des patients. Nos spécialistes peuvent vous aider à choisir la meilleure approche pour traiter le problème.

Qu’est ce qui provoque la formation de poches sous les yeux et comment les traiter ?

Les « yeux gonflés » sont souvent causés par une accumulation de fluides dans les tissus délicats qui entourent les yeux. La rétention de fluides peut s’expliquer par différents facteurs : le manque de sommeil, les allergies, certaines pathologies (du foie, des reins ou de la thyroïde), l’excès de sel, l’excès d’alcool, le tabagisme, etc. Dans les cas prononcés, la couche de graisse qui protège l’orbite de l’œil sort vers l’avant et donne l’impression de poches sous les yeux. Il n’est possible de retirer ces poches qu’à l’aide d’une chirurgie : la blépharoplastie.

0 commentaires: