mercredi 22 juin 2016

Otoplastie et réparation du lobe de l’oreille


La chirurgie des oreilles offre plusieurs techniques permettant de corriger un défaut de naissance, une cicatrice due à un accident ou l’apparence globale des oreilles.
  • Réparation du lobe de l’oreille : cette chirurgie permet de réparer le lobe lorsqu’il a été étiré par des boucles d’oreilles très larges ou lorsque le lobe est progressivement découpé vers le bas par le port fréquent de boucles d’oreilles trop lourdes.
  • Otoplastie : cette intervention est généralement employée pour rapprocher les oreilles décollées du patient vers la tête ou réduire la taille d’oreilles trop grandes.

Candidature à l’intervention

L’otoplastie est souvent pratiquée sur les enfants entre l’âge de 4 et 14 ans bien qu’il ne soit pas rare que des adultes se fassent aussi opérer. Les oreilles décollées ou proéminentes sont souvent source de moqueries, en particulier à l’école et au lycée ; l’otoplastie offre une solution extrêmement fiable et sans danger pour rectifier ce défaut des oreilles.
Il est important pour les parents de sentir que leur enfant souffre réellement de l’apparence de ses oreilles et qu’il est assez mature pour comprendre les enjeux de l’intervention.

L’opération

Durant l’intervention, le chirurgien peut réduire la taille des oreilles trop larges et/ou les plaquer vers la tête en une position normale. Premièrement, l’incision est pratiquée à l’arrière de l’oreille. Le cartilage est ensuite sculpté ou plié vers la tête. Une partie du cartilage peut être retirée pour obtenir les résultats escomptés. Pour réparer le lobe de l’oreille, le geste chirurgical consiste à retirer de petites parties de peau puis réaliser des sutures très fines.
L’opération dure entre 2 et 3 heures. Elle peut être pratiquée sous anesthésie générale ou anesthésie locale couplée d’une sédation.

Après l’otoplastie

De manière générale, il est préférable d’éviter toute activité susceptible d’endommager l’oreille. L’enfant peut retourner à l’école au bout d’une semaine de repos mais il faut superviser un minimum ses activités.

0 commentaires: