mercredi 11 mai 2016

L’augmentation des mollets : vue d’ensemble

 Candidature à l’opération

Augmentation des mollets
De nombreuses personnes ne sont pas satisfaites de la forme et/ou de la taille de leurs mollets au point d’éviter certains vêtements qui exposeraient leurs jambes. L’exercice physique intense n’étant pas toujours suffisant pour muscler significativement les mollets, il s’agit d’un problème pour beaucoup, en particulier si les muscles des cuisses semblent disproportionnés par rapport à ceux des jambes.
Les implants aux mollets peuvent aussi être employés pour corriger une malformation résultant d’une blessure ou d’une maladie des nerfs qui ont engendrés une détérioration des muscles. Parmi ces malformations, on compte : le pied-bot, la poliomyélite et la spina bifida. Les implants solides en silicone permettent d’adresser cette zone problématique.
Les hommes et les femmes sont intéressés par l’intervention pour des raisons différentes. Les hommes cherchent généralement à mettre l’accent sur la musculature du mollet tandis que les femmes cherchent uniquement à équilibrer la jambe avec la cuisse. La difficulté pour les bodybuilders qui cherchent à développer le muscle provient de l’emplacement du centre du muscle. En bref, en fonction de la proximité du centre du muscle en relation avec la cheville et le genou, une personne peut passer une vie à essayer de sculpter ses mollets sans obtenir de résultats notables.

À propos de l’intervention

Les implants aux mollets permettent d’améliorer la forme et d’augmenter la taille des mollets en plaçant des implants en silicone derrière les muscles. Le muscle du mollet a deux extrémités (l’une située en haut de l’intérieur de la jambe et l’autre en haut de l’extérieur de la jambe) au dos de la jambe attachés à chaque côté du fémur juste sous le genou qui se prolongent vers le bas pour former le tendon d’Achille au niveau du talon.
Il s’agit donc de placer un ou deux implants par mollets en fonction du résultat désiré. Ceux-ci sont implantés au travers de petites incisions dans le creux situé derrière le genou. Le patient peut choisir d’apporter du volume à la partie intérieure de la jambe, la partie extérieure, ou les deux. Le résultat obtenu est une musculature du mollet plus large et mieux définie.

0 commentaires: