mercredi 24 septembre 2014

Dossier sur la chute de cheveux et la calvitie chez les femmes

Avoir une belle chevelure soyeuse, épaisse et brillante, c’est le souhait de chacune de nous ! Mais on n’a pas toujours ce qu’on veut, et notre chevelure n’en fait qu’à sa tête. Le pire est quand elle commence à se faire rare et que nos cheveux tombent par poignées. Car on le sait toutes, pour nous, femmes, notre chevelure est une part essentielle de notre capital beauté, une coiffure volumineuse et brillante est signe de charme, de jeunesse et de séduction. Longs ou courts, bruns ou blonds, les cheveux et la coiffure sont souvent l'expression de notre personnalité et un symbole fort de séduction.

On comprend donc naturellement que la chute de cheveux puisse engendrer une grande détresse et déstabiliser profondément notre moral, notamment chez les femmes.

Quelles sont les causes à l’origine d’une chute de cheveux chez la femme? Existe-t-il des solutions ?

Calvitie : pourquoi nos cheveux nous lâchent !

Dans la plupart des cas, une chute de cheveux temporaire est due à certains types de comportements tels que  des soins capillaires agressifs ou inadaptés à la chevelure, teintures, défrisages, lissages, stress, régime alimentaire déséquilibré, alimentation pauvre en fer. Cette chute peut également être due à un traumatisme, aux effets secondaires de certains médicaments, ou bien à l'accouchement.



La calvitie féminine définitive est, par contre, souvent due à la ménopause. L'hérédité peut également expliquer certains cas d'alopécie.

Reconnaître une chute de cheveux anormale est simple. Les symptômes d’un début de calvitie féminine, se manifestent par une perte de cheveux supérieure à plus de 100 cheveux par jour.

Calvitie, alopécie, perte de cheveux... oui des solutions existent.

S'il s'agit d'une perte temporaire, la chute cesse généralement après quelques mois. Le médecin peut prescrire un traitement à base de fer ou de zinc, ou bien l'application d'une lotion à base de minoxidil.

Le minoxidil donne des résultats au bout de plusieurs mois, après la chute initiale des cheveux. Ce traitement, doit être utilisé de façon continue, sinon la chute de cheveux reprend. Cependant, son coût est à prendre en considération car il n’est pas négligeable et n’est pas remboursé.

L’autre unique alternative serait les traitements chirurgicaux (greffes capillaires) qui permettent un résultat durable mais ont un coût plutôt élevé. 


Principe de la greffe capillaire

Le principe de la greffe des cheveux consiste à prélever  des cheveux dans une zone de la tête bien fournie pour les greffer dans la zone qui en a besoin. 

Deux grandes techniques sont généralement utilisées par les chirurgiens et se différencient dans la façon de prélever les cheveux sur la zone donneuse. 

          1. La technique de micro-greffes de cheveux(FUT)

Plus connue sous le nom de la méthode de la bandelette. Cette intervention est faite sous anesthésie locale. Consiste à prélever une bandelette de 1 à 2 cm de large et de 10 à 15 cm de long au niveau de la nuque. Cette bandelette est découpée en micro greffons de 1 à 8 cheveux. Les micro-greffons quant à eux, sont réimplantés un par un sur la zone receveuse. La zone de la nuque où l’on a prélevé les greffons est refermée par des agrafes ou des points avec du fil résorbable. 

Le principal avantage de cette technique est la rapidité du prélèvement. Son plus grand défaut, en revanche, est une cicatrice visible (surtout pour les coiffures courtes).



         2. La technique de greffe de cheveux (FUE)

Cette technique se différencie par rapport à la première par l’instrument utilisé. En effet, la technique FUE consiste à prélever, à l’aide d’un punch (0,8 mm), au niveau de la zone donneuse, des follicules afin de les transplanter directement dans la zone receveuse. Cet instrument permet par son bord tranchant et circulaire, d’isoler une unité folliculaire de toutes ses attaches cutanées et graisseuses.


L’avantage de la technique de greffe de cheveux FUE réside dans l’absence de cicatrice. En revanche, elle nécessite un traitement plus long dans la durée et s’adresse de préférence à une petite ou moyenne calvitie.

Calvitie : où en est la recherche ?

Pour ce qui est de la recherche médicamenteuse, il n'y a pas eu d'avancées très intéressantes  depuis le minoxidil et le finastéride. Un autre produit semble être aussi efficace que le minoxidil à 5%. Ce produit est actuellement en protocole. C'est un équivalent de ce qui est utilisé pour traiter le glaucome, ces produits ont pour effet de faire pousser les cils. Avec ce produit, il y aurait, à priori, à la fois un effet sur la pousse mais aussi sur la pigmentation des cheveux.

Mesdames, on l’aura deviné, en termes de chute de cheveux il n’existe que deux ou trois traitement réellement efficaces en plus de la greffe de cheveux. Le Dr Philippe Assouly, dermatologue au centre Sabouraud-hôpital Saint-Louis (Paris) nous le confirme:"Deux traitements peuvent donner des résultats dans la chute des cheveux. Tout d'abord un traitement local : le minoxidil à 2 ou 5 %, et un produit par voie générale : le finastéride. Ce sont les deux seuls produits efficaces. Deux tiers des personnes utilisant un produit ou l'autre, auront un blocage de la chute de cheveux qui se maintiendra. Sur ces deux tiers de personnes, certaines auront une visibilité d'une repousse. Et quand on arrête les traitements, on retrouve son patrimoine génétique. Du coup, la chute de cheveux reprend."

Tous les produits donc vendus en pharmacie, plébiscités à longueur de journée par les films et affiches publicitaires ou par les stars s’avèrent presque inutiles. En effet, et dans la plupart des cas il s’agit seulement de la nature qui a bien fait les choses. Ces traitements ne vont donc avoir qu’un intérêt placebo, celui de calmer votre inquiétude. 

La greffe de cheveux est pratiquée en Tunisie par des spécialistes reconnus mondialement. Informez-vous sur les techniques et les prix sur le site Estetika Tour.

0 commentaires: